Noël sous le gui [Partie 6]

Bonjour Belle-Maman !

— Bonjour jeune homme, salue ma mère en tendant sa valise à Albin sur le quai de la gare.

Elle n’a même pas rechigné lorsque je lui ai annoncé que nous passerions les fêtes loin de la maison. Ca a dû la soulager de ne pas être hantée par la présence de mon père pendant quelques jours.

— Bonjour Madame ! Comment s’est passé le voyage ?

Albin dépose un baiser sur ma joue et me prend la main tout en nous guidant, ma mère et moi, vers la sortie.

— C’était très rapide ! s’extasie maman.

Elle n’a pas l’habitude du train, ça l’a changé de la voiture.

Devant la gare, il y a des maisonnettes en bois du marché de Noël. Albin m’avait prévenu qu’elles bourgeonnaient partout durant l’Avent, mais je ne m’attendais pas à déjà tomber dessus juste après avoir foulé le sol strasbourgeois.

Une odeur de cannelle et d’orange flotte dans l’air, alors je hume tout ce que je peux. Ces odeurs sont entêtantes.

— Ils vendent du vin chaud ! s’exclame ma mère. Ça fait une éternité que je n’en ai pas bu…

— Nous trouverons un stand pour que vous puissiez en prendre un si vous voulez, lui assure Albin.

Ma mère lui sert son plus beau sourire, il l’a déjà dans la poche !

Je repense à la semaine qui vient de se dérouler : elle est passée à une vitesse folle. Il est déjà midi et le réveillon commence dans sept heures. C’est fou de fêter ça ailleurs que chez moi alors que ce n’était pas du tout prévu.

— Nous logeons à l’Hôtel des Quais, je signale au chauffeur de taxi pendant qu’il met toutes nos affaires dans le coffre.

Albin fait la moue et me corrige :

— J’ai décommandé votre réservation, il y a bien assez de place chez moi pour que vous restiez.

Heureusement que ma mère est déjà dans la voiture, elle aurait fait une crise si elle avait entendu ça. Personne ne lui a jamais dicté sa conduite et encore moins mon père. Maman est très à cheval sur l’indépendance de la femme et j’ai eu droit à cette éducation moderne toute mon enfance.

— Mais pourquoi tu as fait ça ?! je m’écrie choquée.

Albin hausse les épaules.

— Je pensais que ça te ferai plaisir.

— Je ne vais pas envahir ta maison, on se connaît à peine !

Dès que j’en viens à ce détail-là, je sais que qu’il vexe irrémédiablement. C’est la seule source de dispute entre nous pour l’instant, pourtant c’est la stricte vérité…

— Si tu ne veux pas venir chez moi, je peux toujours téléphoner au Rustillon et vous prendre une chambre.

Je me sens blêmir… J’ai vu le Rustillon sur internet, c’est un quatre étoiles et les prix ne sont pas du tout dans mon budget. Tout mon salaire de décembre va y passer.

— Je n’ai pas les moyens de payer une chambre là-bas Albin, je soupire.

C’est dur d’admettre que je ne suis pas à l’aise financièrement… Les fins de mois sont difficiles.

— Tu crois vraiment que je vais te laisser payer l’hôtel ! s’indigne Albin comme si c’était un crime de l’aise majesté.

Il devient tout rouge et je ne sais même pas s’il est en colère contre lui-même où contre moi.

— Tu ne payeras pas MON hôtel ! Ça ne se fait pas et je sais subvenir à mes besoins, merci.

C’est terriblement vexant qu’il me prenne pour une fille désargentée sans arrêt. Je me détourne, les larmes aux yeux. J’ai honte devant lui maintenant…

Des bras me serrent par la taille et je me laisse bercer. Les gestes tendres d’Albin contrebalancent avec son caractère bien trempé.

— Je m’excuse, je ne voulais pas t’énerver… murmure-t-il à mon oreille. J’avais juste envie de t’avoir chez moi. Mais si tu préfères l’hôtel, je téléphone à l’Hôtel des Quais tout de suite…

Je ne dis rien parce qu’il faut que je réfléchisse. Ça me ferait plaisir de venir chez lui, même si ça veut dire abandonner toute intimité très tôt dans notre relation.

— On va chez toi…

Ma voix est très faible, mais suffisante pour qu’il m’entende. Albin est si heureux qu’il m’embrasse à pleine bouche.

Nous en oublions déjà presque la présence de la mère. Ça promet pour les trois prochains jours !

–> Episode 7 : Vin chaud et Bredele

Publicités

2 réflexions au sujet de « Noël sous le gui [Partie 6] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s