Aphrodisia [Chap 29]

Chapitre 29

Hécate quittait ma chambre en se délectant de mes malheurs lorsque j’y entrai. Cette sorcière savait depuis le début ce qu’il se tramait. Pas étonnant qu’elle se soit fait une joie de me chercher pour qu’on m’annonce mes fiançailles…

Je claquai la porte derrière moi et m’effondrai sur mon lit. Les minutes s’écoulèrent lentement sur mon malheur. J’étais à bout : je ne voulais pas de ce mariage et je m’étais à peine faite à l’idée d’avoir un bébé. Cet enfant je le voulais plus que tout, mais c’était impossible de le garder dans un tel contexte.

Soudain je ne me sentis plus seule, quelqu’un était dans ma chambre. Il sentait le sel et le grand large.

   Que t’arrive-t-il douce Aphrodite ? lança la voix suave de Poséidon.

Il s’assit à côté de moi sur le lit et enleva les mèches de cheveux qui tombaient dans mes yeux humides.

Je détournai la tête, incapable de lui faire face. Mon pauvre bébé ne pouvait pas voir le jour dans de telles conditions. Héphaïstos n’accepterait jamais la naissance de cet enfant.

Poséidon ne devait pas connaître l’existence du bébé, ça ruinerait le bonheur de ma sœur et créerait un conflit sans précédent entre les Dieux.

Voyant que je l’ignorais, le Dieu me souleva et m’installa sur ses genoux. J’étais aussi molle qu’une poupée de chiffon et me laissai faire en profitant de la petite protection qu’il m’offrait pour l’instant. Il me berça un long moment et me laissa vider mes larmes.

Au bout d’un moment, il prit l’une de mes mains entre les siennes et l’embrassa. C’était mon bras droit, celui où était dessiné son tatouage.

Quand il remarqua les petites vagues et qu’il m’adressa un regard brûlant, je laissai échapper un sanglot. Je pleurai de plus belle.

Poséidon continua de poser de doux baisers sur ma main et mon bras. Ce n’était pas le moment de songer à autre chose. Mon petit cœur ne le supporterait pas.

   Qui te fait pleurer de la sorte ? demanda-t-il avec colère.

Il ne supportait pas de me voir dans un tel état.

Je ne pouvais pas lui dire que c’était Zeus et Héphaïstos, alors je fis diversion :

   Pourquoi es-tu venu ?

   Quelque chose n’allait pas chez toi…

J’étais intriguée.

   Comment pouvais-tu deviner ça ?

Poséidon rosit légèrement et fouilla dans sa poche. Il me montra un bracelet où étaient plantées des roses rouges complètement flétries. Je l’avais fait moi-même dans avec les fleurs des Jardins de Minos quand nous étions en Crête.

Je croyais l’avoir perdu dans le foin durant la nuit que nous avions passé ensemble. Poséidon l’avait gardé tout ce temps. Je déposais un baiser dans son cou, heureuse qu’il ait gardé un souvenir de moi.

   Ce matin, les fleurs étaient magnifiques. Elles se sont fanées d’un coup, alors j’ai su qu’il fallait que je vienne voir ce qu’il se passe.

   C’était mon bracelet…

   Je savais que tu ne m’en voudrais pas te l’avoir pris. Toi aussi tu as gardé un souvenir de moi, me dit-il avec un clin d’œil.

Instinctivement, je rétractai mon poignet vers moi pour camouffler le tatouage.

   Ne le cache pas, je l’adore. Et j’adore que tu l’aies fait pour moi.

   Ça c’est ce que tu crois, le taquinai-je. J’ai juste fait dessiner des vagues parce que j’aime l’Océan.

   Je sais que tu aimes l’Océan, murmura Poséidon contre mes lèvres.

Il sous-entendait bien plus ça, mais je me laissai embrasser. J’évitai de penser à Héphaïstos et Amphitrite pour l’instant. J’avais le cœur un peu moins gros depuis que Poséidon était avec moi.

 Je passai mes bras autour de son cou et rapprochai mon corps du sien. Il caressa mes hanches à travers mes vêtements, puis souleva lentement ma robe pour découvrir mes jambes.

Du bout des doigts, il caressa mes mollets et remonta vers les cuisses. Sa bouche papillonnait le long de ma mâchoire et m’arrachait des râles d’agonie. Il effleurait, mordillait et torturait langoureusement ma peau. J’avais envie de me fondre en lui.

Alors que je lui enlevais ses épaulettes en cuir et sa ceinture, la porte de ma chambre s’ouvrit avec fracas.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Aphrodisia [Chap 29] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s