Aphrodisia [Chap 73]

Chapitre 73

–     Bon on se met en route alors ! fit Artémis impatiente. J’ai hâte de voir la tête de Miss Parfaite quand son précieux bateau va sombrer !

–     Miss Parfaite ? dis-je en riant.

Je n’étais pas la seule à avoir un manque d’affinité pour Athéna, mais d’habitude personne ne disait rien.

–     Tu aurais dû voir ce qu’elle nous a fait endurer… Ça nous a manqué à tous de ne pas te voir lui clouer le bec de temps en temps !

–     À ce point ?

–     Elle est pleine de bonne volonté et c’est sûr qu’elle est douée dans plein de choses, mais je n’en peux plus d’entendre son « Moi je… » à longueur de journée.

Je ris à gorge déployée, autant parce que j’étais heureuse qu’Athéna ne fasse pas l’unanimité, que parce qu’il avait fallu attendre d’être pommé au milieu de nulle part sur un radeau pour avoir une véritable conversation avec Artémis.

Je me penchai par-dessus le bord de ma chaloupe et attrapai mon amie pour la serrer dans mes bras. Elle était tout aussi gênée que d’habitude par ma démonstration d’affection, mais je m’en moquais. Elle s’était confiée à moi et ça c’était un grand pas en avant !

–     Allez en route ! m’exclamai-je après l’avoir relâchée.

J’allais me mettre à ramer, mais Betsie se plaça derrière nos deux chaloupes et nous poussa.

Ça avait quand même du bon d’avoir une copine Hydre en fait !

Comme nous nous faisions tracter, Artémis et moi étions libres de discuter :

–     Quand Athéna sera en point de mire, je veux que tu fasses ce que je dirai sans poser de question, dit subitement Artémis avec un calme inquiétant.

–     Pourquoi ?

Je n’aimais pas trop le genre de deal qu’elle me proposait. C’était juste une manière de me faire accepter une idée à elle que je n’approuverai pas…

–     Tu ne vas pas aimer mon idée, mais c’est le seul moyen pour toi de gagner cette épreuve, alors ne discute pas !

Comme elle coupait court à la discussion, je hochai la tête en ronchonnant. Je n’étais pas du tout contente de lui laisser prendre aveuglément la tête des opérations alors que j’étais certaine qu’elle allait faire une bêtise.

Trois coups de canon retentirent. Je sursautai sur le premier.

Athéna était là, émergeant du brouillard, sur son navire à voile blanche.

Il y eut des « plouf » au moment où les boulets de canons tombèrent dans la mer à quelques mètres de nous à peine.

Je clignai des yeux, pas très sûre de savoir quoi faire en cet instant. Nous ne serions plus très longtemps hors de portée des tirs…

Artémis repoussa ma chaloupe loin de la sienne et me hurla :

–     Eloigne-toi et reste hors de portée des canons ! Je vais faire un maximum de dégâts, tu vas gagner !

Je n’eus pas le temps de répondre qu’elle fit signe à Betsie de la pousser. La chaloupe d’Artémis prenait de la vitesse, pendant qu’Athéna rechargeait son artillerie.

Artémis fonçait tout droit sur le voilier, à une allure folle.

En comprenant enfin ce qu’elle avait l’intention de faire, je lui hurlai :

–     Ne fais pas ça Artémis ! Tu vas te blesser !

Elle me lança un regard d’excuse et haussa les épaules, puis elle intima à l’Hydre d’accélérer encore la cadence et se retourna pour viser son objectif.

Ma respiration se bloqua, alors qu’elle n’était plus qu’à quelques mètres du voilier et qu’une nouvelle volée de boulets de canons atterrit près de moi. Il ne manquait plus grand chose à Athéna pour pouvoir m’atteindre : à la prochaine canonnade ce serait bon.

Mais Artémis ne lui donna pas le temps de recharger à nouveau, sa chaloupe fonça sur le voilier. Je fermai les yeux au moment du crash, refusant de voir ce carnage, tant j’avais peur pour Artémis. En entendant le bruit du choc je les rouvris et je parvins à nouveau à respirer : mon amie avait disparu.

La chaloupe était allée taper contre la coque du voilier, explosant en dizaines de planches de bois. Les vestiges du canot flottaient sur les nuages et il ne restait qu’un trou béant dans la coque d’Athéna. Il était si grand que la proue du bateau sombra en quelques secondes.

Je vis Athéna courir sur le pont pour voir ce qui venait de se passer et pourquoi elle coulait aussi soudainement alors qu’elle pensait décrocher la victoire.

Au moment où elle réalisa qu’elle venait de perdre, elle tourna vers moi un regard rempli d’effroi et de haine. Jamais je ne l’avais aperçue aussi révoltée !

J’avais gagné ! J’étais la seule de nous deux sur un navire encore flottant.

–     Poséidon !!!! hurla Athéna à plein poumons dans un sursaut d’orgueil.

Comme il été resté dans les parages et qu’il avait sans doute entendu les coups de feu, ce dernier ne tarda pas à arriver sur sa chaloupe. Il avançait si doucement qu’on aurait pu croire qu’il faisait exprès de prendre son temps.

–     Qu’y a-t-il ? demanda-t-il alors qu’on voyait très clairement que seule la moitié arrière du navire était encore au-dessus de la surface de la mer.

–     Aide-moi ! ordonna Athéna sur un ton impérieux.

–     Une seule personne par chaloupe, Athéna. C’est le règlement. Je ne peux rien faire pour ton bateau, il va sombrer complètement d’une seconde à l’autre, répondit-il d’un ton pas du tout navré.

Poséidon avait raison car moins d’une minute plus tard, seule la poupe du voilier était encore visible.

Avant de rejoindre l’Olympe en vaincue, Athéna lâcha un cri rageur et cracha :

–     Il n’en sera pas toujours ainsi pour toi, Aphrodite !

Elle disparut aussitôt, me laissant savourer ma victoire.

Poséidon se tourna vers moi avec un sourire triomphant, puis se volatilisa lui aussi. J’aurai juré qu’il m’avait fait un clin d’œil !

UMZbZ3d
Il est chaud bouillant ce Poséidon !! On en mangerait ! ❤ (Chris Hemsworth)
Publicités

Une réflexion au sujet de « Aphrodisia [Chap 73] »

  1. Awwww mais voilà ! Moi aussi j’imaginais Poséidon sous les traits de Chris ^^
    Bien fait pour toi Athéna ! La prétention ne mène jamais très loin dans la vie, ma chère ! ☺
    Par contre, j’ai beugué à un moment… Artémis et Aphrodite n’étaient pas sur la même chaloupe ? Ou Artémis était sur l’hydre ?

    Bien sûr qu’il t’a fait un clin d’oeil mais qu’a-t-il fait ? Il a surement fait quelque chose pour aider Aphrodite… En tout cas, c’est passé inaperçu donc ça ne pourra pas être retenu comme de la triche :p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s